Augmentation : 0 %

Pas d’augmentation de salaire pour les fonctionnaires en 2012

(article en provenance du site sud-sdis national)

Sapeurs-Pompiers, juges, policiers, infirmiers… plus de 5 millions de fonctionnaires sont concernés par ce gel des salaires. Le ministre du Budget et de la fonction publique, François Baroin, a confirmé mardi, le gel de l’indice salarial des fonctionnaires en 2012 pour la deuxième année consécutive. Il a affirmé que le pouvoir d’achat des 5,2 millions d’agents restait garanti. Lisez la réaction unitaire des syndicats dans la suite de l’article.

Déclaration unitaire

Nos organisations syndicales CFDT, CFTC, CGC, CGT, FSU, SOLIDAIRES et UNSA ne peuvent se satisfaire du fait que le rendez-vous salarial auquel nous sommes conviés ne soit qu’une pure formalité.

En particulier, nous ne pouvons accepter le gel de la valeur du point pour 2011 et, a fortiori, pour 2012, voire 2013.

De telles mesures, ou plutôt l’absence de mesures, auraient de graves répercussions pour tous les personnels de la Fonction publique de l’hospitalière, de la territoriale et de l’Etat, de surcroît dans un contexte de reprise de l’inflation.

Cela accentuerait la perte déjà considérable de pouvoir d’achat, l’écrasement de la grille indiciaire et l’affaiblissement des déroulements de carrière.

D’autres choix sont nécessaires, justes et possibles. Nos organisations syndicales souhaitent les porter à nouveau devant vous :

  • Des augmentations salariales, notamment par l’augmentation de la valeur du point, assurant le rattrapage des pertes accumulées depuis 2000 et la progression du pouvoir d’achat.
  • Une meilleure reconnaissance des qualifications.
  • Une amplitude réelle des carrières. Ce sont ces négociations qu’il faut ouvrir d’urgence.

Nous voulons croire que nous serons entendus.

Pour en savoir plus :

Partager avec
Facebook Twitter Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.